30 ans du BBVL

24/12/2014 14:47

 

Le concert 

 

 

Le samedi 13 avril 2013, le Brass Band Val de Loire a donné un concert à l’occasion de ses 30 ans et avait invité l’Arban Chamber Brass. Le concert s’est déroulé à guichet fermé dans la salle Jean-Louis Barrault du théâtre d’Orléans (600 places).

Sous la direction active de Jérome Genza, le BBVL nous a émerveillé ! Mention spéciale pour le morceau « Extreme Make-over », une pièce très complexe, joué avec brio contrairement à certains Brass Français qui avaient aussi tenté l’expérience quelque temps auparavant…

Nous avons aussi pu apprécier l’Arban Chamber Brass qui a été reformé pour l’évènement. Le quintette a interprété différentes pièces baroques et a accompagné le BBVL, le public était conquis !

Le tubiste de l’Arban Chamber Brass, Michel Godard, a rejoué sa pièce de soliste (voir la rubrique « le chef » ) et nous a confié que le BBVL a pris beaucoup de maturité et que son entrée en Championchip  en 2010 est amplement méritée.

Le Brass a fini son programme par un morceau spécial « 30 ans » composé d’extraits de 37 oeuvres qui s’enchainent durant 20 minutes. Un moment plein d’émotion pendant lequel on a vu défiler en arrière plan des photos du BBVL depuis sa création.

Le public a été conquis par le Brass Band Val de Loire ainsi que l’Arban Chamber Brass qui ont eu droit à une standing ovation !

En conclusion, un concert magnifique, au cours duquel les pièces se sont suivies sans se ressembler, ce qui a donné lieu à un éventail du répertoire pour Brass Band, du très beau travail !!

 

Nous tenons a remercier personnellement Jérome Genza, Avelan Ntsiete et Benoît Barberon pour leur disponibilité ainsi qui leur invitation.

 

Notre rencontre avec Jérôme Genza

La réputation, l'histoire, la longévité du Brass Band Val de Loire n'est pas un mystère. Si le BBVL fête ce mois-ci ses 30 années d'existence, c'est aussi grâce à un chef passionné, un musicien de la première heure, quelqu'un qui mène la musique et l'ambiance de tout un groupe et qui, malgré les changements, continue toujours à créer la musique, à transmettre, à partager sa passion. Qui mieux que cette personne pourra retracer l'histoire, juger l'actualité et l'avenir du Brass Band en France. Nous avons rencontré Jérôme Genza, le chef du Brass Band Val de Loire.

 

C'est en 1987 à 14 ans que Jérôme Genza entre au BBVL. Il en prendra ensuite la direction à partir de 1999. Les expériences et prestations auprès des Brass Band français qui se créent petit à petit sont nombreuses. En 2000, il dirige un morceau avec le Brass Band Nord-Pas-De-Calais dans le cadre d’une tournée de concerts organisée par Yamaha, mais aussi les Brass Band Exobrass et Méditerranée à ses débuts à l’occasion d'une conférence à Nîmes sur le Brass Band. Il a aussi dirigé une pièce qu'il a arrangé pour le tubiste Michel Godard et qu'il dirigera à nouveau pour le concert des 30 ans ce samedi 13 Avril.

 

Quand on lui demande quelle est sa vision du Brass Band il explique que pour lui le Brass est une sorte de musique de chambre qui donne lieu au final à de l’orchestre «car c’est un travail par binôme, chaque partie est unique et il y a beaucoup de travail de soliste donc, une organisation de musique de chambre.»

On comprend bien par là la passion qui l'anime, avec 150 CD de Brass chez lui. Il nous raconte, «le Brass et les cuivres sont toute ma vie, mes copains,...»

Et les Brass français alors. Il trouve que le son du Brass Band en France est très différent de celui des autres pays, en réalité chaque pays a son son, son identité, ses traditions. Et il se dit content de l’identité du son français qui commence à bien se développer, «On ne peut que se réjouir du développement de nombreux Brass français».

Pour terminer nous n'avons pas pu nous empêcher de lui demander quel Brass Band avait sa préférence. C'est sur l'Angleterre et le Grimethorpe Colliery Band qu'il jette son dévolu de passionné, pour leur son, leur musicalité, même si aujourd'hui au niveau où ils jouent la concurrence est rude.

 

Jérôme Genza a imprimé au BBVL un fonctionnement très anglais et très strict avec une répétition le lundi soir depuis 30 ans. Un fonctionnement aussi très traditionnel avec un bureau particulièrement actif et des postes peu communs en France comme un archiviste. Il y a bien sûr une cotisation et le système peut paraître un peu rigide mais l'idée est bien que le Brass soit la priorité des musiciens.

De toute son histoire au BBVL il n’y a pas eu d’essoufflement à proprement parler car il y a toujours beaucoup de jeunes ou moins jeunes présents lors des recrutements. Et s'il y a eu quelques moments de blanc, c’est à cause du manque de concerts, d’échéances et donc des absences aux répétitions… «Oui, Il y a même eu des années noires avec deux concerts par an, mais pour autant... pas d’essoufflement!!»

Il s'avoue «pas fan des concours et compétitions» alors quand on lui rappelle que le BBVL est en Championship depuis 2010, «en Championship oui, mais au CP par rapport aux Brass Anglais et à certains Brass français».

Non, son but n'est pas de monter le plus haut possible coûte que coûte. Il veut progresser avec ses musiciens, à leur rythme et surtout «pas question de mettre des gens de côté pour progresser plus vite!», tirer le maximum des musiciens présents, voilà son ambition.

Ainsi, pas de concours national de prévu à la rentrée prochaine «mais peut-être dans quelques années, pourquoi pas». Pour lui le but d'un concours n'est pas le résultat, car il y a souvent déception, mais plutôt de «se fixer un but et une échéance pour monter un programme parfait».

Enfin il aimerait bien enregistrer un troisième CD avec le BBVL, et même s'il n'y a pour l'instant rien de concret, l'idée est là et compte tenu du succès des deux premiers CD, « Brass Band Val de Loire » tiré à 1000 exemplaires en 2002 et épuisé, et « A Christmas Evening » toujours disponible, il souhaite vraiment que ce projet se concrétise.

 

On a dit que Jérôme Genza multipliait les expériences, c'était sans compter sur ces dernières années où il s'est fortement impliqué dans la formation des jeunes qu'il considère comme primordial. En effet c'est depuis presque trois ans qu'il dirige et fait part de sa pédagogie au Brass Band Exobrass Junior qui se réunit chaque année à la Toussaint pour un stage d'une semaine ponctué par deux concerts. Ainsi, il admire les Brass Junior dans le continuité de leurs aînés et il cite en exemple l'annuel Exobrass Junior mais aussi le désormais hebdomadaire et assidu participant à l'Open d'Amboise le Brass Band Junior du CRR de Tours «car cela permet aux jeunes de jouer autrement, uniquement entre cuivres et d'apprendre de nouvelles choses. Pour moi c'est intéressant, c'est naturel, c'est nécessaire et vital de faire jouer les jeunes dans cette formation».

Historique 

 

Né en 1982 en tant que Brass Band du Conservatoire d'Orléans sous la direction de Jean-Paul Leroy, le BBVL est le plus ancien Brass Band français. Il possède aussi un parcours unique depuis sa création multipliant les concerts mais aussi les expériences avec des solistes nationaux et internationaux, en témoignent ces quelques dates marquantes:

 

1991: échange international avec l'Angleterre et le Dudley Metropolitan Brass Band de Birmingham (sûrement la première fois qu'un Brass Band français mettait les pieds au Royaume de Sa Majesté) et concert de gala avec le cornet solo anglais de légende James Sheperd.

1993: concert de clôture du Festival International d'Instrument à Vent avec Jean Raffard trombone solo de l'opéra de Paris et ancien membre du BBVL

1994: concert lors du 5em Concours International de Quintettes de Cuivres de Narbonne.

1995: champion national catégorie Brass Band français

1997: 2em pris international et prix spécial du jury Division Supérieur

1998: 1er prix international Ascendant division supérieur

2000: concert de gala Yamaha à Toulouse, Lyon et Paris avec les tubistes Roger Bobo, Stéphane Labeyrie et Michel Godard

2000: concert lors du 11em Concours International de Quintettes de Cuivres de Narbonne.

2010: 1er pris international Ascendant Championship à l'Open de France d'Amboise.

 

Sous la direction de l’énergique Jérome Genza, le BBVL fait aujourd'hui parti des Brass Band français de niveau championship dont l’ancienneté et l’expérience force le respect.

 

CDs

 

Le BBVL c'est aussi deux Cds:

le Cd des 20ans «Brass Band Val De Loire» avec notamment des pièces de Gregson, Sparke, des arrangements de Howard Snell et Ray Farr.

Quelques bonnes raisons de se le procurer: tout d'abord ce qui est peut-être le seul enregistrement de «A Tameside Overture» de Philip Sparke, une ouverture injustement méconnue du maître anglais, mais aussi l'indémodable «Riverdance» dans l'arrangement de Ray Farr et enfin parmi les solistes,Vincent Mitterand (aujourd'hui cornet répiano d'Aeolus) dans «The Debutante» de Clarke et l'étonnante «Piccoli Polka» pour deux Flûtes piccolo avec Gildas Harnois (ex-chef d'Exobrass) et Clément Joubert (le compositeur) dans un arrangement de Jérome Genza.

Le deuxième CD «A christmas Evening» fait honneur à la tradition anglaise du Brass Band puisqu'il s'agit de pièces de Noël. Le BBVL est le seul Brass Band français a avoir tenté (et plutôt réussi) l’expérience d'enregistrer ces pièces, avec une chorale qui plus est. Et ça fait du bien d'avoir des «versions françaises» de ces standards que sont «Christmas fantasy», «Mary's boy Child», «Christmas suite» et «Christmas festival» et c'est sans compter sur le jazzy «Rudolph the red nosed reindeer»!

 

Pour se procurer ces Cds de qualité, des commandes sont disponibles sur le site internet de BBVL: http://www.bbvl.org