Historique des vidéos

  1. Barnum and Bailey's Favorite, Exobrass La direction est assurée par Dylan Corlay qui notons le dirigeait Exo Brass pour la première fois en concert.  https://www.youtube.com/watch?v=Y-4oWccTS1w

  2. Benedictus, Cory Band    https://www.youtube.com/watch?v=NFwII4eYaM0

  3. MacAthur Park, Grimethorpe Colliery Band

    Pour en avoir déjà parlé et parce qu'on ne s'en passe pas, MacArthur Park de Jimmy Webb arrangé par Alan Catherall, et evidemment... Kevin Crokford au soprano!

    https://www.youtube.com/watch?v=USf1zRaDyH4

  4. Music for Battle Creek, Aeolus Brass Band

    Music for Battle Creek de Philip Sparke, ici interprété par le Brass Band Aeolus. Les deux derniers mouvements de la pièce (qui en compte trois) sont exécutés avec toute la rigueur de ce qui semble être un des plus grands Brass français, et dans une interprération toute aussi française.
    Nous avons eu l'occasion d'entendre cette pièce dans son intégralité il y a deux ans à Amboise par le Brass Band Wilebroek. Ici, Aeolus fait honneur au talent de ses solistes dans le deuxième mouvement (le premier de la vidéo) avec Sébastion Stein à l'euphonium solo, Alexander Mainz au trombone solo et Clément Saunier au cornet principal pour ne citer qu'eux.

    https://www.youtube.com/watch?v=zma7OwZhsc0

  5. Music of the sphere, Willebroek Brass Band

    Le Brass Band Willebroek interprète dans cette vidéo les deux premiers mouvements d'une pièce de Philip Sparke, Music of the Sphere. Commissionné par YBS (Yorkshire Building Society Brass Band) en 2004 et interprété aux championnats d'Europe la même année en tant que pièce au choix, YBS écrasa la concurrence en comptant dans ces rangs le très fameux Peter Roberts au soprano. Aux championnats d'Europe de 2007, le Brass Band Willebroek choisit aussi Music of the Sphere comme pièce au choix... et gagne (pour la deuxième année consécutive).
    Cette oeuvre majeur du répertoire des grands Brass Band est réputé pour sa difficulté, sa longueur, mais aussi pour ses thèmes et solos. 
    Ici le premier mouvement "Big Bang t=0" est un magnifique solo pour alto suivit du big bang, explosion originelle, explosion du son. Puis le deuxième mouvement "lonely planet", un mouvement lent qui laisse place au talent du cornet soprano (Bert Van Thienen), très présent (trop?) dans cette video où la pièce semble des fois apparaître comme un long solo de soprano.
    Le Brass Band WIllebroek est sous la direction de Frans Violet (et ce depuis toujours) dans ce qui semble être leur prestation gagnante de 2007.

    https://www.youtube.com/watch?v=ev9Uk019rPo

  6. Music of the sphere, Willebroek Brass Band

    La suite, cette semaine, de Music of the Spheres par le Brass Band Willebroek.
    Le troisième mouvement "Asteroids and shooting stars" décrit l'ébullition de l'univers et les différents objets célestes qui y interagissent et quelques fois s'entrechoquent. Le quatrième et dernier mouvement "Unknown' ou "l'inconnu" est l'expression même de la contemplation, mené par l'euphonium solo Stef Pillaert, de l'univers et du champ des découvertes grandissantes qui peuvent encore y prendre place. Le Brass explose dans un fortissimo étonnant survolé par le cornet soprano pendant toute cette fin magistrale. Philip Sparke est un génie. Cette pièce a été enregistrée par YBS (Yorkshire Building Society Band) sur le CD "Music of the Sphere" surement dirigé par David King et disponible sur Worldofbrass.com, et la même piste a été reprise sur le CD "A portrait in brass" plus difficile à se procurer (mais excellent CD cependant). D'autres enregistrements sont aussi disponibles en version symphonique.

    https://www.youtube.com/watch?v=nmXYDOPq2PI

  7. L'Entrée des Gladiateurs, BBVL

    Ce mois-ci sera un mois spécial Brass Band Val de Loire pour fêter les 30 ans du doyens des Brass français.
    Cette semaine, "l'entrée des Gladiateurs", performance réalisée en 2010 à l'Open de France d'Amboise lors du concours de marche. C'est lors de ce même concours que le BBVL a obtenu son droit de passage en division Championship fort d'un premier prix en première division.
    Le BBVL est sous la direction de Jérome Genza.
    Retrouvez notre dossier "30ans du BBVL" pendant tout ce mois d'Avril.

    https://www.youtube.com/watch?v=0yH3v5mmuxU

  8. Birdland, BBVL

    Une version Brass Band du Fameux "Birdland" de Joe Zaminul et Weather Report transcrit par le chef Jérôme Genza pour le BBVL. Rendez-vous le samedi 13 avril pour le concert des 30 ans.
    Retrouvez notre dossier "30ans du BBVL" pendant tout ce mois d'Avril.

    https://www.youtube.com/watch?v=uAoSEegxEu4

  9. Berne Patrol, BBVL

    Cette semaine le BBVL interprète "Berne Patrol" de Elgar Howarth une traditionnelle marche Suisse où l'ensemble marche dans le village puis disparaît derrière les Alpes. Le BBVL est sous la direction de Jérome Genza.

    https://www.youtube.com/watch?v=mLqW_oQkz2A

  10. Rolipops, BBVL

    Pour finir notre mois spécial BBVL et fêter leur 30 ans, "Rolipops" de Jean-François Michel est sous la direction de Jérôme Genza.

    https://www.youtube.com/watch?v=MVDak8zIR2g

  11. Children of Sanchez, Regent Brass

    Les londoniens de Regent Brass sous la direction de Alan Duguid, pas inconnu en France surtout du côté de Brassage où il a fait quelques sessions, interprête ici "The Children Of Sanchez" de Chuck Mangione arrangé par Reid Gije tiré d'un film du même nom dont la musique avait été récompensé en 1979. Victoria Curran est au bugle dans ce Brass Band de niveau championship créé en 1985 et qualifié pour le première fois de leur histoire il y a un mois pour les finales au Royal Albert Hall. Une année faste décidément pour Regent Brass puisqu'ils sortent aussi leur premier CD "On a mission" (disponible sur leur site ou sur 4barest) où ils reprennent d'ailleurs ce solo pour bugle ainsi que "The Year Of The Dragon", ou encore "Rhapsody For Trombone"...
    Pour l'anecdote Alan Duguid sera à l'Open de France d'Amboise avec le Fulham Brass Band... dans le pupitre de cornet solo.

    https://www.youtube.com/watch?v=ciJFjRzO-2Y

  12. Fest Musik Der Stadt Wien, Cory

    Honneur aux tenants du titre de Champions d'Europe cette semaine. Le Cory sous la direction de David Childs joue une pièce de Richard Strauss "Fest Musik Der Stadt Wien", une bien belle ouverture de concert dont le style sied tout à fait à ce Brass Band qui confirme par son récent titre sa place de meilleur Brass Band au monde.

    http://www.youtube.com/watch?v=SdtRhgsAmT4

  13. Midwest March, Fountain City Brass Band

    Le concours d'Amboise approche et le concours de marche avec... Midwest March sera surement jouée tant elle fait partie du repertoire traditionnel. Forme habituelle de la marche de Brass Band, le cornet soprano doit être le plus présent possible dans le registre aigu, exprimer sa virtuosité, virevolter au dessus de l'ensemble. Et on peut dire que le musicien du Fountain City Brass Band rempli ici plutôt bien son rôle.
    Retrouvez notre dossier Open de France d'Amboise dans les prochaines semaines.

    http://m.youtube.com/watch?v=DVe5ZfzC8Go

  14. Audivi Media nocte, Paris Brass Band                                                                                                                                                                                                        Cette semaine la prestation du Paris Brass Band aux Championnats d'Europe à Olso du début du mois. Ils interprètent la pièce au choix "Audivi Media Nocte" de Oliver Waespi. Une prestation d'une très grande qualité avec une belle maîtrise technique dans l'ensemble. Belle prestation du cornet soprano, on peut le noter car il est rare qu'en France il soit si sonore et avec autant d'assurance, bravo à lui donc. De manière générale les solistes sont en grandes forme d'ailleurs. Mention spéciale au trombone solo dont la prestation a étonné (dans le bon sens du terme) les observateurs anglais. Rappelons toutefois que la compétition était particulièrement relevée et pour avoir écouté les champions il est vrai que c'est d'un autre niveau (pas forcément inaccessible) mais le Cory arrive à mettre de la facilité dans son jeu et musicalement ça peut faire la différence... enfin, est-ce vraiment comparable? Bravo au Paris Brass Band.                                                                                                                                                                               http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=UV_Z5IzBSdQ

  15. Fanfare and flourish, Brass Band Rijnmond                                                                                                                                            Plus que deux semaines avant l'Open de France d'Amboise. Pour l'occasion, retour sur un Brass Band qui a marqué la compétition en remportant trois fois de suite le titre en championship (2008, 2009 et 2010). Le Brass Band Rijnmond est ici sous la direction de Anno Appelo dans leur prestation de 2010 de la pièce au choix "Fanfare And Flourishes" arrangé par James Curnow. Ce fut d'ailleurs cette année là leur dernier titre puisqu'ils n'ont rien gagné depuis toutes compétitions confondues.                                                                                                                                                                                                           http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ScBrTAU2a98
  16. Cossack March, Flowers Band

    Le Flowers Band dans sa prestation de "Cossack March" à Amboise. Ils obtiennent le premier prix lors du concours de marche. Sous la direction de l'imposant Paul Holland, le Flowers gagne pour la première fois à Amboise cette année dans une compétition serrée qui a faillit voir le Stavanger ravir le titre.

    https://www.youtube.com/watch?v=jCuJHGazhho

  17. Evolution-five states of change, Brass Band Atout Vent                                                                                                                          Le Brass Band Atout Vent sous la direction de Willliam Houssoy réalise une belle performance de "Evolution-five states of change" de Philip Sparke lors de l'Open de France de Brass Band d'Amboise en 2012 où ils obtiennent un deuxième prix. Cette pièce écrite en 2011 pour le championnat national Allemand de 4em section relate les cinq éléments, cinq étapes ou cinq état de la matière mais aussi des émotions humaines. La pièce est donc divisée en cinq parties qui chacune relate une partie du cycle des émotions, chaque mouvement se basant sur la structure musicale du précédent. Les musiciens du Brass Band Atout Vent au sommet de leur forme.                                                                                                                                                    https://www.youtube.com/watch?NR=1&v=fkYy-8O3JNI&feature=endscreen
  18. Enter the galaxy, Brassage Brass Band

    Brassage n'avait pas encore été mis à l'Honneur dans notre rubrique vidéo de la semaine. Sous la direction de Mathias Charton ils interprêtent l'ouverture de Paul Lovatt-Cooper "Enter the Galaxy". Pas encore immortalisée sur CD (la version enregistré par le Cory est tellement mièvre...) elle est une parfaite entrée en matière pour un concert solicitant tous les pupitres et solistes. Rythmée et endiablée, l’énergie des musiciens de Brassage permet une interprétation de haute volée dans une acoustique loin d'être évidente.

    https://www.youtube.com/watch?v=-GakE5wt3DI

  19. Brighouse and Rastrick Band, Calling Cornwall                                                                                                                                  "Calling Cornwall" de Goff Richards par le Brighouse and Rastrick Band nous a tellement ravie que nous ne pouvions pas nous empêcher de la partager sur BrassBandInfos. Mort il y a tout juste deux ans, Goff Richards fut un grand compositeur et arrangeur de Brass Band. Il rend hommage a sa terre natale de Cornouaille dans cette pièce qui commence par un duo d'euphonium et de cornet. A l'origine cette pièce était jouée pour démarrer la journée sur "Radio Cornwall.                                                                                                                                              https://www.youtube.com/watch?v=v35cL5Ll_qE  

  20. Metropole Brass Band, Olympic Fanfare and Theme

    Cette semaine les belges du Metropole Brass Band sont à l'honneur avec leur interprétation de la pièce de John Williams «Olympic Fanfare and Theme». Selon le compositeur lui-même cette musique représente «l'esprit de coopération, de l'achèvement héroïque, tout l'effort et la préparation nécessaire avant l’événement, et les applaudissements qui viennent après». Cette pièce commandée lors des Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984 a été adapté pour Brass Band par Rieks van der Velde (en tout cas une des ses versions pour brass band). Le Metropole Brass Band a été crée en l'an 2000 et fut l'un des fleurons de la catégorie Championship belge jusqu'en 2012 avec de multiples podium (mais jamais de victoires), ses dirigeant ont décidé de mettre un terme à l'ensemble n'ayant plus suffisamment de musiciens. Sous la direction depuis toujours de Guy Audenaert ils ont participé a de nombreux concours nordiques, l'Euro Brass (3em en 2007), mais aussi l'All England Masters et le Flemish Open Brass Band Championship. Cette pièce jouée en 2011 (en version abrégée) sonne donc comme l'ultime coup d'éclat d'un Brass Band dont malheureusement nous ne pouvons aujourd'hui qu'apprécier les statistiques.                                                                                                                                                               https://www.youtube.com/watch?v=KJgTi-V5hf4 

  21. TERRA AUSTRALIS, Black Dyke                                                                                                                                                          Cette remarquable pièce de concours et de concert a été commandé par le Brass Band YBS (Yorkshire Building Society dirigé par David King) a leur compositeur en résidence Martin Ellerby pour leur tournée en Australie. La première de cette pièce a eu lieu comme il se doit en Australie au Sydney Opera House en 2005 et la première performance anglaise aura lieu quelques mois plus tard en janvier 2006 et sera diffusé en direct sur la BBC radio 3. Celle-ci retrace «l'esprit colonial de la nation australienne mais aussi leur héritage et leur fierté». Comme tout le travail de Martin Ellerby, beaucoup d'intensité, de couleurs, de son et de contrastes. On ne peut d'ailleurs s'empêcher d'y entendre des similitudes avec sa dernière pièce composée l'an passée «Electra» (enregistrée par le Black Dyke cette année et imposée au British Open de 2012). «Terra Australis» a été imposée en concours peu après sa création aux Australian Championships de 2007 puis au National Championship Of Great Britain de 2010 et enfin au Swiss Open de 2012. La vidéo qui suit est l'interprétation du Black Dyke en compétition en 2012 au Royal Albert Hall. Ils sont arrivés 8ème cette année là et le trio de tête était composé du Brighouse, du Cory puis du Fairey. Ce n'est donc pas la meilleure performance (théoriquement) même si elle reste assez étonnante, de plus on voit leur satisfaction sur la fin ce qui laisse a penser que cette année là le Black Dyke a durement subi la loi du tirage au sort en jouant en 18ème position (parmi 20 Brass Band). Par ailleurs jamais encore le Black Dyke n'avais pris part à cette rubrique «vidéo de la semaine». L'interprétation du Cory et l'enregistrement du YBS sont aussi disponibles sur Youtube.                                        https://www.youtube.com/watch?v=sk15h4wKwqc  

  22. Cry of The Celts – Nightmare, YBS

    Cette semaine nous retrouvons le Yorkshire Building Society pour un mois spécial Peter Graham . La saga celtique «Cry of The Celts» dont le premier mouvement «Nightmare» (cauchemar) porte parfaitement bien son nom est une de ses œuvres phare arrangée d'après la pièce de Ronan Hardiman. D'origine écossaise, Peter Graham étudie à l'Université d'Edinbourg et compte parmi ses camarades un certain Edward Gregson! Il traverse régulièrement la planète pour participer à des jurys ou des master-classe et ses œuvres sont régulièrement imposées en concours «The Essence Of Time», «Journey To The Center Of The Earth», «Harrison's Dream»...

    L'interprétation du YBS dirigé par David King est un enregistrement de leur concert de gala des Championnats d'Europe de 1997 dont ils sont sortis vainqueur devant le CWS de Glasgow (Howard Snell) et le Grimethorpe (Major Peter Parkes). Précisons que cette année là la France était représentée en deuxième division par le Brass Band Normandie dirigé par Philippe Gervais (4ème place).

    https://www.youtube.com/watch?v=jdyY0hlNBcY  

  23. Windows Of The World, NYBBGB                                                                                                                                                                     On poursuit notre mois spécial Peter Graham avec une pièce mythique du compositeur. «Windows Of The World» est une œuvre de six mouvements reprenant des thèmes musicaux de la musique latine au folklore irlandais, il est d'ailleurs assez rare qu'elle soit jouée dans son intégralité, en effet toute la particularité de cette pièce réside dans le fait que chaque mouvement puisse être programmée individuellement en concert. Amazonia, Rainforest, The Rising Sun, Drums of Thunder, Celtic Dream, Earth Walk ces mouvements interprétés successivement laissent une grande place à tous les solistes du Brass Band. Ici, une interprétation est assez exceptionnelle tout d'abord car elle ne reprend pas complètement l’œuvre telle qu'on la connaît par le Black Dyke (en trois mouvements) mais la version longue en 6 mouvements, ensuite parce qu'elle est jouée par le National Youth Brass Band of Great Britain sous la direction de Peter Adams cette année même en 2013 et force est de constater la grande qualité musicale de l'ensemble et de chaque musicien.   https://www.youtube.com/watch?v=08o7gjKaGlA  

  24. Hine E Hine, Brass Band de Munich

    Un peu de repos, un peu de paix cette semaine avec «Hine E Hine» un choral tiré d'un chant traditionnel néo-zélandais. Peter Graham réussi avec cette œuvre le pari difficile de communier les timbres du Brass Band dans un ensemble quasi à l'unisson dans la nuance comme dans le rythme. Soutenu par des basses constamment présentes, le registre moyen de l'ensemble est renforcé par la présence de l'euphonium quasiment soliste avec un son qui survole l'ensemble. Les cornets et tout le registre aigu apportent alors toute l'harmonie nécessaire pour faire résonner les timbres chauds et riches de cette pièce. Ce choral très connu est ici joué par le Brass Band de Munich sous la direction de Ekkehard Hauenstein. Formé en 2007, ce Brass allemand semble peut adepte des compétitions, reste que leur interprétation du choral de Peter Graham est remarquable de précision et de sentiments.

    https://www.youtube.com/watch?v=XdL0j6aUCZI

  25. Phoenix, Brass Band de Fribourg                                                                                                                                                         Continuons ce mois spécial Peter Graham avec une de ses dernière composition. «Phoenix» est le cinquième mouvement de l’œuvre «War Of The World» composé à l'origine pour un ensemble de saxophone japonais et symbolisant «la résurrection suite au Tsunami au Japon», cette œuvre a été enregistrée dans son intégralité il y a bientôt un an par le Brighouse And Rastrick Band sous la direction de David King dans un CD («War Of The World, the music of Peter Graham») présentant un programme intégralement écrit par Peter Graham. Ici, le Brass Band de Fribourg sous la direction de Frédéric Théodoloz interprète cette pièce. Tout fait récemment ils ont été champions national Suisse comme régulièrement depuis 10 ans et 6ème au championnats d'Europe devant les anglais de Leyland. Ce dernier mouvement de «War Of The World» que nous vous recommandons grandement d'écouter en entier ainsi que toutes les autres pièces du CD éponyme signe la fin de notre mois spécial Peter Graham.                 http://www.youtube.com/watch?v=1VNoGs5PksY  

  26. Eden, Cory Band

    Ce sera au Cory Band de signer la fin de deux mois d'été bien long avec si peu de concerts brass band. On les retrouve dans une pièce trop peu jouée à notre goût, «Eden» de John Pickard écrit en 2005 en tant que pièce imposée aux finales du royal Albert Hall gagnées cette année là par le Brass Band Leyland à la surprise générale devant le Black Dyke, le Cory et YBS. La qualité de cette version ne permet pas toujours d’apprécier tous les détails du jeu et de la partition mais pour cela on ne peut que vous référer au CD du Black Dyke «A Golden Year» où une belle version studio est enregistrée. Par ailleurs le Cory viens d'enregistrer sa propre version dernièrement.

    Le Cory est ici sous la direction de Philip Harper lors d'une prestation récente au Royal Northern College Of Music en 2013. A noter cependant dans cette version les belles performance de Matthew White à l'euphonium, Owen Farr à l'alto et toute la section basse.                                               https://www.youtube.com/watch?v=-Z6H8jpd1fU

  27. Where eagles sing, Black Dyke                                                                                                                                                             Il reviendra à Paul Lovatt Cooper d'ouvrir la saison de Brass Band et face à une édition qui s'annonce palpitante, les musiciens du Black Dyke avec lesquels PLC a longtemps joué. La pièce «Where Eagles Sing» en forme d'ouverture représente toute la grâce et la puissance de l'aigle symbole des États-Unis d'Amérique. Le Black Dyke ici sous la direction de Nicholas Childs joue avec Peter Roberts, LA légende au cornet mi bémol.. Notons par ailleurs qui suite à leur échec lors des qualifications en Mars dernier le Black Dyke ne sera pas au Royal Albert Hall le 12 Octobre prochain, ils se sont cependant bien repris cet été puisqu'ils ont gagné les English Nationals, se qualifiant ainsi pour les championnats d'Europe de Perth en 2014. https://www.youtube.com/watch?v=2yk4NDDafpQ                                                                            

  28. America, Tredegar Town Band                                                                                                                                                                    Cette semaine, laissons place aux gagnants du British Open 2013 (voir notre article du même nom publié prochainement), le Brass Band Tredegar, pardon, le Tredegar Town Band. Sous la direction de Ian Porthouse depuis 2007, les gallois ont la lourde tâche de rivaliser avec le Cory et le Tongwynlais Temperance dans leur terre. Ainsi, ils méritent d'être bien plus connu encore quand on entend leur qualité sonore et leur richesse musicale. Au top depuis le début des années 70, ils explosent lors de leur doublée 2011 et 2012 aux «All England International Masters». Ici, ils interprètent une adaptation de «America» extrait de la comédie musicale «West Side Story» dont la musique a été écrite par Léonard Bernstein. Ils jouent lors du National Eisteddfod 2010, un concours au pays de Galles qui rassemble les Brass gallois (le Cory ne participe jamais cependant). Le Tredegar a gagné les éditions 2008, 2010 et 2011.                                                                                                                                                                      https://www.youtube.com/watch?v=0JsgFC74Arw  

  29. Arabian Nights, Milnrow Brass Band                                                                                                                                            Toujours en rapport à l'actualité récente, cette semaine vous pourrez écouter la performance du Brass Band Milnrow lors du British Open 2013. Leur reddition de «Arabian Nights - Fantasy on Rimsky Korsakov’s Scheherazade for Brass Band» de Stephen Roberts leur a valu la place de 13ème sur 17. La direction est assurée par Marieka Gray qui s'est avouée agréablement surprise par la performance de ce Brass pour une première au British Open. En effet, fort de leur qualification suite à leur victoire au «Grand Shield» en mai dernier ils sont apparus au niveau de la compétition et se maintiennent par ce classement plus que correct pour une première. On ne peut donc encore une fois qu'apprécier la qualité des Brass Band anglais en concours et on imagine bien le niveau du top 3. Pour avoir écouté les versions de Tredegar (les gagnants) et du Cory (deuxième), la différence ne fait pas grand doute, et pour cause les parties solistes de Milnrow sont instables, on sent des solistes peu confiants et c'est dommage car le final de leur prestation est tout bonnement remarquable. On ne l'entend pas forcément dans cette captation mais sur l'accord final le cornet soprano joue un contre-mi tonitruant et nombreux sont les musiciens qui, au risque de le rater, décident au dernier moment après un quart d'heure de musique de ne pas le jouer.                                                                                                                                                                                    https://www.youtube.com/watch?v=93xy5tTJtZA
  30. Nimrod, Stavanger                                                                                                                                                                              Après la fabuleuse «Arabian nights» de Stephen Roberts la semaine dernière, retour au calme sur le continent avec les norvégiens de Stavanger dans leur interprétation de Nimrod de Edward Elgar. Nimrod est la dixième variation de «Enigma, Variations On An Original Theme For Orchestra» une pièce qui en compte 15. L'arrangement le plus connu à l'heure actuelle pour Brass Band est celui de Eric Ball. Ici le Brass Band Stavanger, qui est venu à Amboise lors du dernier Open de France est placé sous la direction de Allan Withington pour interpréter remarquablement, avec plein d'idées et de sentiments cette variations paisible. Malgré la faible qualité sonore de cette vidéo, on peut tout de même apprécier le talent des norvégiens dans leur jeu... voire même le comparer avec les autres interprétations de Brass Band qui fleurissent sur la toile.                              https://www.youtube.com/watch?v=nbXYLL5MrsE 
  31. Rusalka's sing to the moon, Brass Band Aeolus

    Un soliste français cette semaine avec un Brass Band français. C'est Clément Saunier avec le Brass Band Aeolus dont il est le cornet principal, ils interprètent cette belle retranscription de «Rusalka's song to the moon» ou «un air à la lune» en français tiré de l'opéra éponyme de Dvořák Là ou les anglais se laissent complètement allé avec un vibrato démentiel, Clément Saunier et Aeolus jouent avec un équilibre agréable et mesuré, pour une interprétation musicalement très riche. Multiple champion de France, les musiciens sous la baguette de Bastien Stil sont cependant tenus en échec en catégorie honneurs désormais même s'ils peuvent s'enorgueillir de posséder des musiciens de grandes qualités. En témoigne cette vidéo qui démontre la solidité de l'accompagnement et s'il n'y a rien de plus dure que de jouer avec un soliste, Clément Saunier joue sur le velours tissé par le Brass Band Aeolus.

    https://www.youtube.com/watch?v=Zdiyzz8DdZ4

  32. Water Of Tyne, Brass Band Schoonhoven                                                                                                                                                Cette semaine un des plus grand événement de Brass Band prendra place à Londres. Il s'agit des finales de la catégorie Championship au Royal Albert Hall ce samedi. Vingt Brass Band parmi les meilleurs d'Angleterre s'affronteront sur une pièce de Edward Gregson «Of distant memories». Une semaine chargée donc, c'est pour cela que la vidéo de la semaine laisse place aujourd'hui à un très joli thème, tout en délicatesse avant l'affrontement et la victoire. Le Brass Band Schoonhoven interprète ici sous la direction de Erik Janssen «Water Of Tyne», un thème traditionnel arrangé par Philip Harper. Les hollandais sont champions de Hollande et triple vainqueur de l'Eurobrass dans la plus haute catégorie. Il s'agit ici de leur prestation lors de l'édition 2011. On retrouvera Philip Harper ce week-end à la direction du Cory qu'il mène au succès depuis quelques mois (voir notre article «Philip Sparke réinvente le Brass Band»). Les résultats du concours seront en direct sur BrassBandInfos.                                                              http://www.youtube.com/watch?v=sEzMVMUilbI
  33. Turris Fortissima, Cory Band

    Cette semaine, afin de fêter la victoire du Cory en Angleterre dans la compétition reine (voire notre article en rubrique internationale «La classe galloise»), «Turris Fortissima». Dans leur ancienne formation, le Brass dirigé alors par Robert Childs interprète cette pièce de Steven Ponsford. Inspiré de la ville de Plymouth siège d'une grande partie de l'histoire anglaise, la musique s'inspire librement d'un hymne «A safe stronghold is our God». On espère prochainement pouvoir vous faire profiter de la prestation gagnante du Cory.                                                                                                           https://www.youtube.com/watch?v=VH3ISV5GqCA

  34. Of Distant Memories, Friary Guilford                                                                                                                                                    Comme promis cette semaine une des prestation de la finale anglaise. La pièce de Edward Gregson «Of Distant Memories» dans l'interprétation du Friary Guilford dirigé par Chris King. Ils sont arrivés 17ème en étant tiré au sort deuxième de la journée avec la difficulté de jouer juste derrière le Brighouse and Rastrick Band. On peut entendre quelques tensions chez les solistes mais l'ensemble reste de vraiment bonne qualité. Il s'agit de la première prestation de leur histoire au Royal Albert Hall depuis leur création en 1983.                                                                                                                     https://www.youtube.com/watch?v=bxXzOjhr06Q
  35. Kingdom Triumphant, Foden's

    Cette semaine le Foden's nous enchante avec leur interprétation magistrale en live de «The Kingdom Triumphant». Le pièce d'Eric Ball regorge d'idées et est loin d'être aussi facile à jouer qu'elle y parait. Même si elle est souvent imposé dans les catégories basses, sa forme et sa longueur, son intensité et ses solos requièrent de l'endurance et de la maîtrise. On ne peut donc pas s’étonner de la prestation du Foden's. Avis donc aux Brass Band français, s'ils se sentent de relever le défi lancé par Eric Ball lui-même. Toutes ces pièces sont d'une exigence sans pareil, en témoigne récemment «A Kensinton Concerto» imposée lors des All England Masters en Mai dernier, les brass Anglais se sont littéralement ramassés pour la plupart sur cette pièce. «The Kingdom Triumphant» démarre lentement dans une ambiance sombre, sobre, inquiétante avant de s'illuminer au bout de sept minutes dans un thème plein de majestueux, de grâce et de puissance.                                                                                                                                                             http://www.youtube.com/watch?v=rx3ag1mS-qY

  36. Journey Into freedom, Black Dyke                                                                                                                                                                 La rédaction de Brass Band Infos a décidé de suivre pendant tout un mois, l’œuvre d'Eric Ball compositeur trop méconnu et bien peu joué. Décédé en 1989, il laisse derrière lui de grandes pièces de Brass Band parmi les plus dures et les plus belles. Ainsi après «A Kingdom Triumphant» la semaine dernière, «Journey Into Freedom» écrit en 1967 à l'occasion des championnats nationaux anglais de la même année dans lesquels il officie en tant que jury. Le Black Dyke est vainqueur et en profite quelques années plus tard pour gagner encore avec cette pièce aux championnats d'Europe de 1982, leur prestation donne lieu à cette version live sous la direction du regretté Major Peter Parkes.    Voici la note d'intention du compositeur: «The idea behind the music, which is very hard to play, is this: We live in a very materialistic age and therefore the music is often ugly, almost discordant, fierce and harsh. It speaks to us of this violent, materialistic age.                But before long a march strikes up. Some people are protesting, and rightly too, and you will have the protesters marching along, in a very disunified way.                                                                                                                                                                                        But, somehow or other, they get joined to other people, who are not quite so dignified. Other people jump onto the bandwagon. Sometimes the marches are very serious. Sometimes flambouyant. Sometimes not too serious at all.                                                          But they are marching, and marching against violence.                                                                                                                          But the march dies out and the violence returns. And the seeker after freedom thinks he can find relief and freedom in human love – and you will hear solos for cornet, euphonium, trombone and Eb bass – all speaking of human love, the seeking of freedom and release in human love. But it doesn’t quite work out somehow or other. Then there is the journey into worldly delights – having a good time, the bright lights and all the rest of it – can we find freedom there?                                                                                                      So you will hear a spectacular waltz. Even that doesn’t work and back comes a hint of the sinister. Then, at last, the Love Theme comes back but this time transfigured, and the composer had in mind: O Love that formest me to wear, The image of Thy Godhead here, Who soughtest me with tender care, Through all my wanderings, dark and drear, O Love, I give myself to Thee, Thine ever, only Thine, to be. Then comes freedom. Then, comes freedom. Journey into Freedom.»                                                                                          https://www.youtube.com/watch?v=g5yswgG5Ukg
  37. Sinfonietta for Brass Band, Black Dyke

    On continue notre mois spécial Eric Ball, toujours en compagnie du Black Dyke, du Major Peter Parkes. La semaine il s'agissait de leur victoire en 1982, ici rien de mieux que leur victoire au Royal Albert Hall en 1976. La pièce «Sinfonieta for Brass Band : the Wayfarer» a été écrite en 1976 pour les finales au Royal Albert Hall. La vidéo de cette semaine semble être un enregistrement à posteriori de la victoire du Black Dyke. La pièce est en trois parties qui s'enchaînent dans une musique tellement riche de sens et d'harmonies. Ce n'est pas la pièce la plus connue d'Eric Ball et pourtant celle-ci aussi est un défi. Il a écrit au cours de sa carrière pas moins de cinq pièce imposées lors des finales :

    1956: Festival Music
    1967: Journey into Freedom
    1969: High Peak
    1972: Kensington Concerto
    1976: Sinfonietta—The Wayfarer

    Pour la petite histoire le Black Dyke a gagné en 1967, 1972 et 1976, et est arrivé deuxième en 1969. Il semble bien que l'oeuvre d'Eric Ball leur réussisse particulièrement.
    https://www.youtube.com/watch?v=PSSiR_BzaRg

  38. A Kensington Concerto, Black Dyke                                                                                                                                                              Dans la suite logique de la semaine dernière on retrouve le Black Dyke dans ces grandes heures studio. Ils interprètent la pièce «A Kensington Concerto» de Eric Ball sous la direction du Major Peter Parkes. C'est le Brass Band Seindorf Beaumaris qui réitère l'exploit de gagner sur cette pièce en Mai dernier lors des All England National Masters. Cette pièce est considérée comme l'oeuvre d'Eric Ball la plus personnelle. Voici la dédicace de l'auteur sur la partition «To Olive Rose and that gay company of friends, now scattered, who in times past met annually in the Royal Albert Hall, London, on the occasion of the National Brass Band Championships». Ceci résume bien l'esprit qui règne dans cette pièce, les souvenirs et rencontrent du compositeur lors de cet événement. Par ailleurs, sans être techniquement exigeant, la construction musicale de «A Kensington Concerto» semble beaucoup perturber les Brass Band. En réalité il semble bien que cette musique va à l'encontre du style actuel qui va vers toujours plus de puissance et de vitesse.                                                                                                    https://www.youtube.com/watch?v=GkiA9cMgDw8

  39. Resurgam, Enfield Citadel Brass Band Of The Salvation Army

    On termine notre mois spécial Eric Ball (qui a duré cinq semaines) avec une des ces œuvres phare. «Resurgam», écrit en 1950 et régulièrement imposée en première et seconde division lors des concours. En France le Brass Band Mons St Georges remporte le premier prix de la deuxième catégorie à Amboise en 2011 avec cette pièce. Il y a tout, cette oeuvre se présente comme un long choral pour Brass Band, un solo d'euphonium a mis-parcours tout simplement rayonnant, un appel à la marche au supplice de Berlioz... et de nouveaux le solo d'euphonium pianissimo.

    Quel art! Quelle musique!

    L'enregistrement est effectué par le Brass Band Enfield Citadel qui est un Brass Band de l'armée du Salut, cette version est disponible sur le CD «Kaleidoscope» de 1984.

    https://www.youtube.com/watch?v=Xm8IdqIRh2k

  40. Malvern Suite,                                                                                                                                                                                                    La diffusion des pièces imposées lors du championnat de France commence cette semaine sur BrassBandInfos. Elle se poursuivra jusqu'au 25 janvier date du concours. Chaque division verra sa pièce diffuser dans les meilleurs versions existant sur internet. Une pause de trois semaines à partir de mi-décembre aura lieu afin de diffuser un programme de noël. On commence donc avec la pièce imposée en troisième division. Pour plus de détails sur chaque division (participants, pronostiques, enjeux) retrouvez notre dossier complet en ligne dans la semaine. Une œuvre de jeunesse de Philip Sparke, exigeante comme à son habitude sans pour autant de réelles difficultés si ce n'est sa longueur pour une telle catégorie qui laisse souvent place à des ensembles junior. Écrit en 1984 «A Malvern Suite» est une pièce en trois mouvements sans interruption. Un premier mouvement d'ouverture qui sollicite tous les pupitres, assez imposant pour signifier l'imposante cathédrale de Worcester. Le deuxième mouvement plus mesuré laisse place à un solo d'euphonium, puis cornet principal et un choral pour euphonium et barytons. Un mouvement lent agréable avec des thèmes «sparkiens» à souhait. Le troisième mouvement «le marché de Gloucester» est animé par un thème léger dans le medium qui entraîne un solo de cornet très legato par la suite. La pièce finit avec un brass à l'unisson sur le thème principal.                                                                                                                                                                                                                                                           https://www.youtube.com/watch?v=dZDUSRvDizA

  41. Music For A Festival, Brass Band Noricum

    On poursuit notre présentation des Pièce imposée lors des championnats de France 2014, Ici «Music for a festival» de Philip Sparke sera imposé en deuxième division:

    Écrite pour les finales de la catégorie junior anglaise de 1985 cette pièce d'un seul tenant se découpe pourtant en trois parties distinctes. La première démarre avec une fanfare qui réapparaît régulièrement tout au long de la pièce avant un thème syncopé et différents contrastes qui amènent en terminant calmement un mouvement lent qui laisse s'exprimer les différentes sections du Brass. Enfin la dernière partie explosive nécessite une bonne présence des percussions dans un thème rapide et frénétique, un temps de repos avant de finir avec la fanfare originelle.

    https://www.youtube.com/watch?v=v_-06tcjog8

  42. Christmas Joy, Wellington Citadell Band Of The Salvation Army                                                                                                                             Cette semaine, place aux fêtes de Noël ?                                                                                                                                                             Le Wellington Citadell band Of The Salvation Army nous emmène dans ce que les anglais font de mieux, les chants de Noël. Ces musiciens néo-zelandais jouent avec classe et rigueur... et un sacré trombone basse !                                                                                                                             Bonnes fêtes à tous.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          https://www.youtube.com/watch?v=tad_IBGL1KE

  43. O Magnum Mysterium, Brass Band de Bazuin

    Le Brass Band de Bazuin Oenkerk nous fait rêver cette semaine avec leur interprétation de «O Magnum Mysterium» de Morten Lauridsen. Dirigés par Klaas van der Woude, les hollandais occupent constamment le haut du tableau dans la plus haute catégorie dans leur pays et si leur grandes heures (victoires en 1997, 1998, 1998, 2001) semblent loin ils ont le mérite de la longévité et une deuxième place historique aux championnats d'Europe de 1999 un petit point derrière YBS. Vainqueur de l'euro Brass en 2004 et 2007 ils n'ont depuis que rarement quitté le podium. Morten Lauridsen est un compositeur américain plutôt connu pour ces nombreuses œuvres pour chœurs. Ici «O Magnum Mysterium» un chant de Noël, est retranscrit pour Brass Band par Phillip Littlemore dans une version sans chœur interprété avec délice par le Brass Band de Bazuin Oenkerk. Si cette version n'est pas parfaite, le musicalité est, elle , particulièrement remarquable.

    Bonnes fêtes à tous.

    https://www.youtube.com/watch?v=g8y5GYboGdc

  44. Oceans, Brass Band Accords                                                                                                                                                                             Commandée pour les 60 ans d'un festival de Brass Band anglais en 1984, la pièce de Goff Richard a été imposée de nombreuses fois et ce dans toutes les sections possibles au cours de l'Histoire. En France elle a été imposée à l'Open de France d'Amboise 2012 en deuxième division. Inspiré de l'Océan Atlantique vu depuis les côtes de la Cornouailles. Elle démarre avec une fanfare qui amène les euphoniums à un thème exigeant. D'autres solos prennent alors place (cornet, alto, euphonium, tuba). La pièce se déroule ainsi dans une série de thèmes, d'images, d'ambiance pour terminer avec un Brass dans une musique majestueuse et puissante.                                                                                                                                                                                         https://www.youtube.com/watch?v=A1NHea4JE9o

  45. Essence Of Time, Brassage                                                                                                                                                                       Déjà imposée deux fois à l'Open de France d'Amboise (en première section et en élite), l’œuvre de Peter Graham est un classique des pièces pour concours. On y retrouve toutes les clés de composition du compositeur anglais, son style reste inimitable. Quand il écrit cette pièce Peter Graham s'inspire en 1990 d'une phrase d'un livre religieux (Le livre de l’ecclésiaste) dont voici les termes en anglais : "To every thing there is a reason, and a season, and a time to every purpose under the heaven; a time to be born; a time to dance; a time to love; a time to hate; a time to die; a time to mourn; a time for war; a time for peace."  Sans être d'une grande exigence technique, elle nécessite de bonnes qualités musicales et une interprétation mesurée. Exposant différentes variations avec tantôt des solos, tantôt des parties plus frénétiques celle-ci demande une concentration de tous les instant et une rigueur sans pareil.
     

  46. Variations and Fugue on an Original Theme (Vita Aeterna Variations), Op. 62 no.2, Brass Band Willebroek                                                                                            La pièce imposée dans la plus haute catégorie et qui décidera du prochain champion de France est un véritable défi lancé à tous les compétiteurs. Elle fut imposée en catégorie championship aux championnats d'Europe 2012 remportés par le Black Dyke. Le compositeur Eduard de Boer (il utilise un nom d'emprunt pour ces pièces) écrit ici sa première œuvre majeure pour Brass Band... et on peut dire que c'est une réussite. En exposant le thème tranquillement dans le premier mouvement, il décline celui-ci dans des variations assez libres.                                                                                                                                                                                                                                                                     Introduction and Theme
Tentative beginning of life : un mouvement plutôt traditionnel avec des couleurs qui en feraient une pièce de style classique (entendons écrite il y a une vingtaine d'années), on retrouvera un peu le style d'Eric Ball. Variation I - Adagio
Full of vital energy : honneurs aux cornets solos, réponse par les euphoniums et barytons dans un thème énergique et une variation courte. Variation II - Allegro energico
Evil seeks to seduce and gradually succeeds: une partie inquiétante avec des percussions de plus en plus dissonantes et des cornets avec sourdine. La puissance est retenue, la tension est à son maximum avant d'être relâchée dans le mouvement suivant. Variation III - Tempo di valse in modo subdolo
Fate strikes : très énergique et nécessite donc un unisson rythmique indispensable pour ne pas laisser retomber l'effet créé au mouvement précédent. Comitas n'hésite pas avec les dissonances, les thèmes et les résolutions dans le style de Peter Graham. L'introduction du mouvement suivant est amenée par un ralentissement contrôlé dans un decrescendo savamment orchestré. Variation IV - Largo
Despair : solo de cornet soutenu par le Brass dans une ritournelle rythmée. De la délicatesse et un cornet soprano qui ne peut être timide ici puisqu'il mène quasiment le Brass autour des solistes. Ce mouvement démarre comme une marche funèbre et évolue comme une longue complainte pour tout le Brass. Variation V - Adagio
Redemption : le thème de la «Vie éternelle» revient ici par l'euphonium, un solo d'une beauté rare qui mène avec lyrisme l'euphonium dans le registre aigu avec un son chaud. A coup sûr l'heure de gloire de l'euphonium solo. Variation VI - Tempo di Marcia
Gradual return of life power : un mouvement de transition si différent du reste avant d'entamer la fin de la pièce. Plein de légèreté ici, le mouvement est un long crescendo toujours sur le même thème. L'enchaînement est direct avec le dernier mouvement. Finale: Fugue and Apotheosis - Allegro vivace 
Boisterous, overflowing with vitality and delight in the beauty of life : solo d'alto, rejoint par l'euphonium puis le soprano dans une épreuve de haute voltige. Un contrepoint ravageur en fin de partie qui sera fatal aux Brass ayant gaspillé trop d'énergie auparavant. Le thème est repris fortissimo à la fin avec au passage un hommage à l'ouverture des Maîtres Chanteurs de Wagner. Une fin d'ailleurs wagnérienne, quelle pièce d'Alexander Comitas.                           https://www.youtube.com/watch?v=iyba8M3kT8U

  47. Harlequin, PBB                                                                                                                                                                                                                                                               Les Champions de France sont à l'honneur cette semaine avec leur interprétation du solo pour euphonium de Philip Sparke « Harlequin ». Commandé par David Childs, la première de cette pièce eut lieu en 2005 à la suite des All England Masters International. L’œuvre est en deux mouvements, une ballade initiale puis une fugue frénétique qui symbolisent les différents visages de la Comedia dell'Arte.  L'euphonium solo du Paris Brass Band, Bastien Baumet a remporté le prix du soliste en 2012 à l'Open de France d'Amboise avec cette pièce. https://www.youtube.com/watch?v=EJRybA0-Za4
  48. Prelude for an occasion, Rutgers University Brass Band

    dirigé par Dr. Stephen Arthur Allen, Cette semaine, Edward Gregson est des notre avec « Prelude for an occasion ». Cette courte pièce pour Brass Band est introduite par une fanfare qui mène a une marche rythmique et dissonante avant une fin triomphante sur le motif de la fanfare originelle. Écrite en 1970, « Prelude for an occasion » semble séduire les norvégiens qui la jouent lors des championnats junior de Brass Band. C'est en tout cas une bonne façon d'introduire ce talentueux compositeur dans ce qui devrait laisser place un jour à un mois spécial Gregson dans cette rubrique. https://www.youtube.com/watch?v=RuoqrOki3v8

  49.  

    Stal Himmel, Brass Band A7                                                                                                                                                                                                                                     Cette semaine, Alan Fernie et son hymne «Stal Himmel» sont à l'honneur. Ce compositeur, arrangeur, chef d'orchestre, et juge né en Ecosse et tromboniste de formation a commencé à écrire alors qu'il était encore étudiant. Il est aujourd'hui « freelance » voyageant dans tout le Royaume-Uni pour faire partager son expérience et son savoir. Cette année c'est sa pièce «Three Spanish Impressions» qui est imposée pour les qualifications des championnats nationaux de Brass Band anglais en quatrième division. https://www.youtube.com/watch?v=EXU1Wr3PqdE
  50. Partita For Band, Drogheda Brass Band

    Cette semaine, la pièce "Partita For Band (Postcard From Home)" de Philip Wilby nous accompagne dans l'univers de ce fabuleux compositeur de Brass Band. C'est une de ses rares pièce d'un niveau abordable pour un Brass Band moyen. La plupart des œuvres de ce compositeur sont en effets de grandes pièces de concours de catégorie Championship. Les dernières en date sont un concerto pour bugle "One Star : Sailing West" (2012) et un peu avant le fabuleux "Red Priest" en 2010. Fervent compositeur de musique religieuse Philip Wilby a notamment composé une messe pour Brass Band, orgue et chœur  "A Brontë Mass" en 2007 enregistré en 2009 par le Black Dyke qui réserve toujours une part important de ces enregistrements à ce compositeur. Cette année "Partita For Band (Postcard From Home)" est l'œuvre imposée en 3ème division anglaise pour les qualifications du championnat national. Elle est régulièrement imposée depuis son écriture en 1993 pour les 2ème et 3ème divisions à travers le monde. https://www.youtube.com/watch?v=PBafwvw7dxM     https://www.youtube.com/watch?v=kBb5pedNIeU

  51. Chaucer's Tune, Hathern Band                                                                                                                                                                                                                                  Toujours sur la série des œuvres imposées lors des qualification anglaises pour les finales, cette semaine, la pièce de Michael Ball imposée en 2ème division "Chaucer's Tune". La version Brass Band (originalement écrite pour harmonie en 1993) a été commandé en 1998 par Paul Hindmarsh pour les championnats nationaux junior. La pièce est découpée en 6 parties qui sont interprétés à la suite sans interruption et laissent place aux soliste comme toute pièce de concours qui se respecte. A noter une partie centrale sous forme de chant de noël, très mélodieuse.En cela "Chaucer's Tune" ne présente pas de difficultés techniques particulière mais requiert beaucoup de précisions à tous les pupitres.  Une qualité que cultive Michael Ball dans ces partitions plus connus que sont "Whitsun Wakes" ou "An English Suite", pièces de concours régulièrement remises au goût du jours dans les compétitions anglo-saxonnes.  https://www.youtube.com/watch?v=8SzfWt5MJLk     https://www.youtube.com/watch?v=8xO0ahbOVGc

  52. Il re di vapore                                                                                                                                                                                              Cette semaine la vidéo de la semaine est consacrée à un compositeur et arrangeur de Brass Band Howard Lorriman. Ce joueur d'euphonium diplômé de Huddersfield est devenu par la suite chef de chœur, de Brass Band et de symphonique. Il jouit à l'heure actuelle d'une grande réputation dans le milieu des arrangeurs pour Brass Band, en témoigne cet arrangement de l'ouverture de Ferdinand De Binner "Il Re Di Vapore". L'actualité de Howard Lorriman est en pleine ébullition puisque c'est une de ses pièces originale pour Brass Band "Cry Of The Mountain" qui a été sélectionné pour les qualifications du championnat national anglais en première division. https://www.youtube.com/watch?v=0JGrsRNlhKU
  53. St Magnus                                                                                                                                                                                                                                                                        Cette semaine, écoutons la pièce de Kenneth Downie "St Magnus" qui est aussi la pièce imposée en ce moment même aux meilleurs Brass Band anglais pour la qualification au Royal Albert Hall. 5 variations emmènent l'auditeur dans une partition qui regorge de richesse et qui, de l'avis général, est une des plus fine du compositeur anglais. Un débat anime cependant le monde du Brass Band outre-manche, les différentes versions de la partition semblent bien avoir perdu les anglais.  On s'explique, le nœud de problème concerne principalement les 16 mesures entes U et V, dans la version originale ces 16 mesures sont en 4/4. puis la mesure 7 en 5/8 et les mesures suivantes 5/16, 5/8, 5/16, 5/8, 7/16, 5/85/8, 3/4 et 3/4. Un autre version existe, les 8 premières mesures sont en 4/4 suivit par un 2/4, 7/16, 6/8, 2/4, 3/4, 3/4. Et d'une version à une autre, les difficultés sur certains pupitres ne sont pas les mêmes. Toujours est-il que lorsque les chefs anglais ont vu imposée "St Magnus", la controverse  qui date de 2004 lors des championnats d'Europe où elle a été imposée et où il semble que les Brass Band jouaient des version différentes, est remontée à la surface. Kenneth Downie est un compositeur anglais né en 1946. Il fut le tout premier compositeur en résidence du YBS et ce pendant 6 ans sur l'invitation de David King. Il est l'auteur de nombreuses pièces de concours et de pièces pour Brass Band parmi lesquelles on trouve "In Perfect Peace", "King Of Heaven", "Mozart Variations" pour euphonium solo, "Concertino For Brass Band", "Purcell Variations", "Promised Land" commandé par le Cory pour leur programme libre du championnat d'Europe de 2006, "Rhapsody for Brass Band on 'The Isle of Mull'"... En 2001 il créé avec sa femme sa maison d'édition Kantaramusik où sont disponibles toutes ses partitions. https://www.youtube.com/watch?v=j2nzKw0v_YQ