Un compositeur français de Brass Band

24/12/2014 12:18

 

Rencontre: un compositeur français de Brass Band

 

C'est un homme à l'actualité foisonnante que nous avons choisi de mettre en avant. Un jeune compositeur de Brass Band talentueux, touche-à-tout, inattendu. Alors quand nous lui avons proposé de parler de sa passion, de son œuvre, de lui et de Brass Band c'est tout naturellement dans l'ambiance feutrée et chaleureuse d'un pub anglais que nous avons rencontré Pierre-Antoine Savoyat.

Les débuts

A 20 ans cet étudiant en trompette et direction d'orchestre au CRR de Chalons-sur-Saône a récemment vu naître deux de ses compositions. En effet, en Décembre dernier le Brass Band de Chalons créait  son "Concertino Celtique Pour Bugle Et Brass Band" avec Eric Planté son professeur au bugle et lui-même à la direction. Puis, deux mois plus tard, le Brass Band Brassaventure créait  "Elegie & Furioso pour Euphonium Et Brass Band" avec Christine Rolland à l'euphonium et Sylvain Elissonde à la direction. Deux événements majeurs dans la vie de ce jeune compositeur et, de l'avis général, sa musique est un délice.

C'est Christophe Alekian qui lui fait découvrir les sonorités du Brass Band lors de ses cours de trompette en 2006, mais sa première réelle expérience fut au contact du Brass Band Brassaventure lors d'un stage de direction organisé par la fédération musicale du Rhône en 2011. Pierre-Antoine Savoyat s'est alors retrouvé face aux lyonnais pour diriger "Cityscape" (Jan de Hann). On peut dire que ce fut un coup de foudre mutuel, pour lui, pour cette formation et pour ce Brass Band où il occupe depuis le poste de bugle. Il se forge ainsi une belle expérience de Brass Band et occupe en plus aujourd'hui le poste de repiano au Burgundy Brass et assure une partie de la direction et de l'alto au Brass Band de Chalons.

Le Brass Band

"Le Brass Band est un ensemble qui a une personnalité, il permet de rapprocher les saxhorns qui restent une famille d'instruments pas assez mise en avant. Je pense aux bugles et aux altos en particulier. "

Quand il s'agit de faire un parallèle entre les deux styles que présentent l'orchestre d'harmonie et le Brass Band, deux ensembles pour lesquels il écrit notre jeune compositeur avoue :

"Je suis un compositeur gourmand en effectif et j'aime bien en orchestre d'harmonie mettre en valeur les saxhorns, le cor anglais ou les saxophones. L'avantage du Brass Band est que la nomenclature étant fixée on retrouve globalement toujours le même effectif, en plus de cela j'aime bien mettre des percussions en avant dans des partitions fournies aux multiples parties et instruments. L'écriture pour Brass Band offre beaucoup de possibilités et, à la fois, il est très facile de devenir monochrome. Il faut donc faire attention et varier.

Personnellement c'est un ensemble pour lequel j'utilise beaucoup la spatialisation, la position des cornets permet des relais intéressants. J'aime aussi répartir les rôles et ne pas fournir aux solistes l'ensemble du jeu. Chaque musicien doit se charger de la musique et je préfère confier de la responsabilité aux solistes (plutôt que tous les solos) et ainsi n'épargner aucun pupitre."

D'où vient l'inspiration?

"J'écoute pas mal de Brass Band anglais, en général les versions du Black Dyke pour leur interprétation. J'écoute aussi ce qui se fait en France, le CD de Brassage "Créations" est une merveille, c'est mon coup de cœur des Brass français. La "symphonie Archaïque" de Dimitri Tchesnokov est superbe."

Une œuvre, un compositeur?

"Eric Ball sans hésiter, je me retrouve dans sa musique et son style très romantique. J'admire aussi Bernstein, l'homme comme la musique, Mahler, Debussy, Ravel, Berlioz... de même à l'heure actuelle en France un jeune compositeur que l'on devrait suivre bien plus, Maxime Aulio, il écrit pour harmonie et je suis vraiment admiratif de son travail.

Une œuvre marque quasiment la naissance du Brass pour moi, "Moorside Suite" de Holst, dans un style presque de musique de chambre et ce deuxième mouvement bouleversant".

Sa musique

Un défi pour un compositeur, décrire sa musique et son style. Pierre-Antoine Savoyat a une vision humble de sa musique et nous, on a aussi notre avis.

"J'écris une musique qui subit les influences du temps ou du moins en tire parti. Dans un esprit romantique, elle reflète toujours une partie de ma personnalité. Mes influences et inspirations sont éclectiques, je peux m'adapter à un Brass Band en particulier, oui, mais je mets un point d'honneur à écrire ce que j'ai envie.

Par exemple dans "Elegie & Furioso" je me suis inspiré d'une conférence de Brené Prown intitulée "pouvoir de la vulnérabilité". Elle y explique que nous vivons dans un monde vulnérable, plein de confrontation, de malheurs et que face à cela il faut être sincère et se laisser vivre plutôt que paraître. Dans "Elegie & Furioso" je décris deux personnages, l'un sincère dans sa manière de vivre et l'autre sans valeurs réelles. J'essaye d'indiquer au final lequel des deux pour moi est sur la bonne voie."

 Des extraits de la création par la Brasss Band Brassaventure en Février dernier sont disponibles sur ce lien : https://soundcloud.com/pierre-antoine-s/elegie-et-furioso-pour

Pour nous son style n'est pas sans rappeler le compositeur Martin Ellerby, Pierre-Antoine Savoyat utilise des sonorités, des rythmiques qui nous font penser de près ou de loin à "Electra" ou "Terra Australis", une musique cadencée, pleine de rupture, de folie et d'enthousiasme. Expressive sans toujours se révéler, la musique de Pierre-Antoine Savoyat requiert un important travail d'ensemble et d'homogénéité. Ses thèmes sont riches et si son écriture peut sonner atypique c'est que l'on a pas l'habitude d'entendre une répartition aussi originale assez éloignée des codes du Brass Band anglais.

Pourquoi écrire pour soliste de Brass Band?

"J'ai la chance d'avoir parmi mes proches des musiciens talentueux. Et si Eric Planté n'était pas le soliste prévu au départ pour le "Concertino Celtique" ce fut un honneur de l'entendre créer ma musique. De même Christine Rolland à l'euphonium a un talent extraordinaire (NDLR : elle vient de rentrer dans la classe d'euphonium du CNSMD de Paris). Je suis heureux que l'on accepte de servir ainsi ma musique.

J'aimerais écrire pour Owen Farr (alto solo du Cory Band), j'apprécie son ouverture d'esprit sur son instrument, sa technique impressionnante et sa belle sensibilité. De même pour Benjamin Richeton (cornet soprano au Black Dyke), j'aimerais le rencontrer et lui écrire une pièce. Le défi semble difficile car l'instrument n'est pas aussi physique que l'euphonium ou le cornet principal. En tout cas les Brass Band français ont tout à gagner à l'inviter à jouer avec eux."

Son avis

Son avis sur le Brass français, Pierre-Antoine Savoyat le donne volontiers, il a écouté le championnat de France: "Je n'aurai pas aimé être à la place du jury pour juger de la catégorie Honneur, leur niveau est impressionnant et de plus en plus élevé. L'an passé la victoire du PBB était plus évidente, malgré tout, ils posent progressivement les jalons pour bâtir l'identité du Brass Band français dans le style, la puissance et la dynamique. Ensuite, un concours a toujours une part de subjectivité et de toute façon tout est toujours à prouver, repartir de zéro, que ce soit un concert, un concours, un solo... Ceci étant dit il manque encore de la maturité dans notre style. Pour espérer rivaliser il faut aussi regarder ce qui se passe dans les pays nordiques qui offrent pour l'instant la meilleure concurrence aux anglais. En Hollande et en Norvège, ils jouent leur musique avec un style bien à eux. Comme quoi il est possible de se construire sans copier outre-Manche".

Pour Pierre-Antoine Savoyat la prochaine échéance est le 23 Mars où le Brass Band Brassaventure reprendra le "Concertino Celtique" avec Eric Planté en soliste. Puis, il travaille en ce moment sur une commande de l'Orchestre de Flûte du Rhône et a déjà proposé plusieurs de ses compositions à différents ensembles, Brass Band comme harmonies.

Ce jeune homme qui souhaite par la suite devenir chef d'orchestre a un talent certain et sa musique participe à faire rayonner un style et une idée, agrémenter le répertoire de Brass Band de pièce françaises exigeantes et belles.

 

Morceaux choisis de ses compositions:

Œuvres pour Brass Band:

- "Concertino Celtique Pour Bugle Et Brass Band" (2013)

- "Elegie & Furioso pour Euphonium Et Brass Band" (2013)

- "La Patronne De Cascia" (2013) (non créée)

- "Oblivions" arrangement de la pièce d'Astor Piazzola pour Brass Band et bugle solo.

Œuvres pour orchestre d'harmonie et ensembles:

- "In Memoriam", hommage à Maurice André pour 4 Bugles (2012)

- "Symphonie Japonaise" pour orchestre d'harmonie (2012)

- "Clair Obscure" pour quintette de cuivre

 

http://pierreantoinesavoyat.wix.com/music